29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 14:54

comment aider giuseppeINCROYABLE !!!!! Une saisie arrêt sur la retraite de Giuseppe, inférieure à 600 € - a été mise en place ! Tous les mois, on va lui prélever 50 € ! Cet homme a plus que jamais besoin d'un avocat. Merci à tous de faire passer ce message tout autour de vous.

 

Envoyez les coordonnées des avocats par email

 

En attendant, continuez de signer la pétition et de la relayer

bouton petition blogBien confirmer après réception de l'email ou... recommencer !

 

Vous pouvez aussi inviter vos contacts FB à rejoindre le groupe ou la page « évènement »

 

et

 

Envoyer un courrier aux élus :

maire du 4ème, maire de Paris

Lettres ouvertes déjà envoyées

 

 

 

Giuseppe-belvedère-sdf-nourrit les oiseaux-notification-caisse-de-retraite.jpg

 

A propos de Giuseppe Belvédère

 

http://www.sans-abris-sdf-exclus.com/article-hommes-dans-la-rue-giuseppe-confirme-sa-demande-d-avocat-108819581.html

 

http://www.sans-abris-sdf-exclus.com/article-hommes-dans-la-rue-giuseppe-cherche-un-avocat-pugnace-108517290.html

 

Lettre ouverte à Christophe Girard

Maire du 4e arrdt de Paris

 

Vous pouvez vous aussi denir en aide à Giuseppe en recopiant ce courrier

et en l'adressant :

 Par la poste
- Par email : christophe.girard@paris.fr
- Par fax : 01 44 54 75 06

Image-light-courrier-Christophe-Girard.jpg

Partagez et envoyez vous aussi cette lettre à l'attention de M. Christophe GIRARD, maire du 4e arrondissement de paris

- Par la poste
- Par email : christophe.girard@paris.fr
- Par fax : 01 44 54 75 06

Précisez l'adresse du forum www.entraides-citoyennes.org

MERCI POUR GIUSEPPE !

______________________________
 _________________________

Mairie du 4e
M. Christophe GIRARD, maire
2 place Baudoyer
75181 Paris Cedex 04

A l’attention de M. Christophe GIRARD, maire du 4e arrondissement de Paris

Monsieur,

Vous souvenez-vous de Giuseppe Belvédère, cet homme expulsé il y a environ 18 mois de l’appartement qu’il occupait au 131 rue Saint Martin dans le 4e arrondissement, sous le prétexte officiel de ne pas utiliser l’appartement en « bon père de famille » ?
Une expulsion en réalité motivée parce qu’il soigne et nourrit les pigeons du quartier. Une expulsion réalisée sans égard pour sa santé fragile et avant même que le jugement d’appel ne soit rendu !

Depuis ce temps,

- Giuseppe « habite » dans sa voiture rue Saint Martin et refuse toute solution d’hébergement, même au cœur de l’hiver. Il y a eu très froid et a été violemment agressé plusieurs fois, ce qui a nettement aggravé son état de santé (problèmes de dos, dents cassées, narcolepsie...).

- Comme si cela ne suffisait pas, sa voiture – son seul domicile – est régulièrement mise en fourrière. Il y a quelques jours, des témoins ont assistés, choqués, à un échange entre la police et M. Belvédère : « Les policiers ont affirmés que sa voiture sera mise en fourrière jusqu'à ce qu’il quitte le quartier. Ils lui ont conseillé d'aller le long de Seine, derrière le collège Couperin, là ou vivent de nombreux SDF. Ils se sont montrés clairs sur le fait qu'il n'avait plus le choix, les forces n'étant pas les mêmes… »

- Le 21 août dernier, une saisie arrêt sur la retraite de Giuseppe - inférieure à 600 € - a été mise en place : tous les mois, on va lui prélever 50 € jusqu’à ce qu’il se soit acquitté des 10 312,50 € d’amendes, c’est à dire dans 17 ans ! Il sera mort bien avant…

Allez-vous laisser perdurer la situation inhumaine vécue par cet homme de cœur, sobre, sain et cultivé dont le seul « crime » est d’aimer les pigeons ? C’est ce que se demandent déjà plus de 1 500 personnes rassemblées sur les réseaux sociaux en quelques mois pour défendre sa cause.

Giuseppe n’a pour tort que de souhaiter continuer à soigner les pigeons. Une association étudie une proposition de partenariat avec lui afin d’éviter leur concentration en un même lieu. A cet égard, tous s’impatientent de la lenteur d’exécution de la décision adoptée en 2008 par le Conseil d'arrondissement du 4e arrondissement d’installer un pigeonnier contraceptif dans le quartier...

Nous vous demandons d’intervenir avec diligence auprès de vos services, de la mairie de Paris et de toutes les instances concernées pour :
- mettre fin aux enlèvements de véhicule et aux verbalisations
- obtenir une main levée sur les saisie arrêts
- reloger M. Belvédère dans son quartier avant l’hiver
- nous préciser l’avancée de vos orientations en ce qui concerne la prolifération des pigeons

C’est dans l’attente de votre réponse – et dans l’attente de l’entretien que nous espérons nous voir accorder – que nous vous prions de croire, monsieur le maire, en l’expression de nos salutations courtoises.

 

Sylvie Lhoste

Collectif Entraides-Citoyennes

 

Partager cet article

Published by Sylvie ASSE
commenter cet article

commentaires

mousse 29/08/2012

si vous croyez que creuser un peu plus encore son passif avec des frais d'avocats inutiles est LA solution ..aidez le encore à s'enfoncer bravo

mousse 29/08/2012

10000 euros de dettes . 200 mensualités ..de 50 euros il sera mort avant de payer son dû et l'Etat perdant
bien de la chance encore que l'Etat lui ait ainsi permis d'accumuler un tel passif

Invitez A Nous Lire

  • : Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • : Un outil pratique né des premiers rassemblements de citoyens sur les réseaux sociaux, nés au coeur de l'hiver 2012.
  • Contact

SOUTENEZ NOS ACTIONS

Cliquez sur l'image

comment-pouvez-vous-soutenir-nos-actions.png

Chercher Un Article

J'AIME CET ARTICLE

Pour augmenter l'audience de

cet article cliquez sur le petit coeur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Merci !

 

Pour ajouter des fans à notre page

de liens Facebook, cliquez sur ce lien.

like.jpg

 

Merci !

 

 

page-accueil.png

QUI SOMMES-NOUS ?

En janvier 2012, marqué par la souffrance des sans-abris, des sdf et des exclus, un groupe d’internautes se constitue en association de fait baptisée « Collectif Entraides Citoyennes ». Pendant un an, il soutient des projets dédiés au secours d’urgence nés de l’initiative de particuliers et d’associations. Quinze mois plus tard, le collectif décide d’intensifier son action et de devenir une association loi 1901 afin d’étendre son champ d’action.

Objet :

L’association « Entraides Citoyennes » a pour objet de :
1) soutenir toutes les personnes physiques ou morales dans leurs actions au bénéfice des sans-abris, des sdf et des victimes de l’exclusion qui lui en font la demande par : la communication de leurs actions ; l’organisation, la participation ou la coordination d’opérations pour renforcer leurs moyens et leurs ressources ; la collecte et la redistribution de produits de première nécessité : vêtements, hygiène, nourriture, matériel, etc. ; tout autre moyen qui fera l’objet d’une convention

2) soutenir directement les sans-abris, les sdf et les victimes de l’exclusion par tous les moyens, en vue d’un exercice effectif de leurs droits fondamentaux,  notamment : prêt et don de produits de première nécessité ; défense de leurs droits, libertés et intérêts devant toute juridiction administrative, civile ou pénale

Déclaration en préfecture de Paris le 04 06 2013 - RNA n° W751220057 - Publication au JO du 15 06 2013, N° d'annonce : 1418, N° de parution : 20130024.

Membres du CA et du bureau

Bulletin d'adhésion

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog