Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 03:22

top.jpg

Comme certainement beaucoup d'entre vous, j'ai été très touchée par le témoignage de Patrick Chesnais dont le fils est brutalement décédé le 13 octobre 2006 d'un accident de la route lié à l'alcool...

 

« Le fils du comédien Patrick Chesnais, Ferdinand Chesnay, 20 ans, est mort dans un accident de la route alors qu'il était passager d'une voiture roulant à contresens sur le périphérique parisien », a-t-on indiqué samedi de source policière et judiciaire, confirmant une information parue samedi matin dans Le Parisien. L'accident s'est produit dans la nuit de jeudi à vendredi. 

La voiture dans laquelle se trouvait Ferdinand Chesnay s'est engagée sur le périphérique à contresens porte de Sèvres vers 3h et en a percuté une autre au niveau de la porte d'Auteuil.

Son conducteur avait un taux d'alcoolémie de 1,68 g et a été blessé dans l'accident. De source judiciaire, il était toujours hospitalisé samedi matin et sera ultérieurement déféré devant la justice. Le chauffeur de la seconde voiture, souffrant d'un traumatisme crânien, a également été hospitalisé.

 


 

AUJOURD'HUI

 

Patrick Chesnais et L'Association Ferdinand,
avec le soutien de
la Fondation VINCI Autoroutes,
vous invitent à

la projection en avant-première de "Ivresse",
un court métrage de Guillaume Canet

en présence de l'équipe du film et des partenaires,
suivie d'échanges avec un public de lycéens et étudiants
animés par Nathanaël de Rincquesen,

le mardi 10 décembre à  9h
au Cinéma du Panthéon
13 rue Victor-Cousin 75005 Paris.

À l’issue de la projection, un café et des croissants vous seront proposés

au salon du Panthéon..


RSVP à Laure Drévillon
communication@oneheartcommunication.com

 

 


 


Le 11 décembre, roulons-autrement.com en partenariat avec l’association Ferdinand et soutenu par One Heart Communication, lance une grande campagne de sensibilisation aux dangers de l’alcool au volant avec la diffusion d’un court métrage intitulé Ivresse réalisé par Guillame Canet.
 

L’idée d’une collaboration leur est venue très vite. Une cause qui a donné à Guillaume Canet je cite, l’ « envie d’y participer ».
En effet, ce n’est pas tous les jours que les grands noms du Cinéma français mettent leurs talents à disposition d’associations.
« Ivresse » est un court métrage percutant qui permet au spectateur de frissonner le temps d’une minute mais de s’en souvenir toute une vie.
Tenez-vous près à vous enivrer de bon sens avec un court-métrage qui sortira le 11 décembre.

 

 

Interview de Guillaume Canet


Guillaume Canet, vous êtes maintenant impliqué dans l’association Ferdinand, pourquoi cette cause ?

L’alcool au volant ça représente une cause importante pour moi car elle touche tout le monde et elle me touche moi.

J’ai été très sensible à la cause, à l’association en elle même et à l’histoire de Patrick. Du coup ça m’a donné envie d’y participer

 

Pourquoi ce scenario ?

C’est intéressant de raconter une histoire d’amour, une rencontre avec des flashes sur des moments de vie.

Je pense que pour sensibiliser les gens, c’est bien de pouvoir aussi les surprendre quitte à les choquer un petit peu.

Le problème surtout c’est qu’on pense toujours que ça n’arrive qu’aux autres. Malheureusement, c’est quand ça arrive à des proches qu’on réalise l’importance de la prévention. Le plus important est que le film soit vu, que tout le monde se l’envoie et que cela fasse réagir.

 

Interview de Patrick Chesnais

 

Patrick Chesnais, vous avez crée l’association Ferdinand.

Pourquoi cette cause particulièrement ?

J’ai crée l’association Ferdinand à la suite du décès de mon fils

dans un accident de voiture. Il était monté avec quelqu’un qui avait

trop bu. Je me suis alors demandé ce que je pouvais faire pour

éviter que ça arrive à d’autres .

 

Pourquoi ce film ?

Les images ont un impact sur les jeunes, donc j’ai fait appel à de

talentueux metteurs en scènes du cinéma français qui ont un écho

chez les jeunes. Dans un premier temps j’ai demandé à Guillaume

Canet. Quand je l’ai appelé, il m’a tout de suite répondu. On a parlé

sans même discuter du scénario ni de quoi que ce soit d’autre. Il a

tout de suite accepté.

 

Quel message voulez-vous faire passer ?

Le slogan de l’association est tiré d’une chanson des Bee Gees, qui

est « amuse toi mais reste en vie », et malheureusement, beaucoup

de gens s’amusent mais ne restent pas en vie. L’idée serait qu’ils

continuent à s’amuser bien sûr, mais qu’ils soient toujours là 50 ans

après. 

 

 

Partager cet article

Published by Sylvie ASSE
commenter cet article

commentaires

Invitez A Nous Lire

  • : Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • : Un outil pratique né des premiers rassemblements de citoyens sur les réseaux sociaux, nés au coeur de l'hiver 2012.
  • Contact

SOUTENEZ NOS ACTIONS

Cliquez sur l'image

comment-pouvez-vous-soutenir-nos-actions.png

Chercher Un Article

J'AIME CET ARTICLE

Pour augmenter l'audience de

cet article cliquez sur le petit coeur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Merci !

 

Pour ajouter des fans à notre page

de liens Facebook, cliquez sur ce lien.

like.jpg

 

Merci !

 

 

page-accueil.png

QUI SOMMES-NOUS ?

En janvier 2012, marqué par la souffrance des sans-abris, des sdf et des exclus, un groupe d’internautes se constitue en association de fait baptisée « Collectif Entraides Citoyennes ». Pendant un an, il soutient des projets dédiés au secours d’urgence nés de l’initiative de particuliers et d’associations. Quinze mois plus tard, le collectif décide d’intensifier son action et de devenir une association loi 1901 afin d’étendre son champ d’action.

Objet :

L’association « Entraides Citoyennes » a pour objet de :
1) soutenir toutes les personnes physiques ou morales dans leurs actions au bénéfice des sans-abris, des sdf et des victimes de l’exclusion qui lui en font la demande par : la communication de leurs actions ; l’organisation, la participation ou la coordination d’opérations pour renforcer leurs moyens et leurs ressources ; la collecte et la redistribution de produits de première nécessité : vêtements, hygiène, nourriture, matériel, etc. ; tout autre moyen qui fera l’objet d’une convention

2) soutenir directement les sans-abris, les sdf et les victimes de l’exclusion par tous les moyens, en vue d’un exercice effectif de leurs droits fondamentaux,  notamment : prêt et don de produits de première nécessité ; défense de leurs droits, libertés et intérêts devant toute juridiction administrative, civile ou pénale

Déclaration en préfecture de Paris le 04 06 2013 - RNA n° W751220057 - Publication au JO du 15 06 2013, N° d'annonce : 1418, N° de parution : 20130024.

Membres du CA et du bureau

Bulletin d'adhésion